Anne B. Radge – Sa Majesté Maman

Titre original : Jeg har et teppe i tusen farger

Mon appréciation : 7/10

« Sa Majesté Maman » est un livre atypique de l’auteure. Non pas parce qu’il parle de sa vie, de sa mère, mais aussi parce qu’il ne s’agit pas d’un livre « romancé » au sens propre, mais plus d’une collection de souvenirs. D’ailleurs, j’ai décidé de classer ce livre aussi bien dans la rubrique « Littérature Générale » que dans celle des « Biographies ».

J’étais prise au dépourvue, et j’ai tout d’abord eu du mal à entrer dans le récit, je pensais même laisser tomber, mais comme j’apprécie énormément l’auteure et son écriture toute norvégienne j’ai continué ma lecture. Ce qui était la bonne décision.

 

L’intrigue :

Parler « d’Intrigue » et un peu exagéré. Anne B. Radge fait face à la disparition de sa mère. Elle n’est plus. Le vide qu’elle laisse est un puits immense auquel Anne (elle se réfère à elle-même par son simple prénoms et je me permets de reprendre cette appellation familière) est confrontée aux moments les plus inattendus, comme lorsqu’elle voit quelque chose d’étonnant et que son premier réflexe est d’en informer sa mère… pour réaliser encore et encore qu’elle ne peut plus.   Lire la suite

Daniel Tammet – Je suis né un jour bleu…

…. voyage dans le cerveau d’un autiste savant

Titre original : Born on a Blue Day (A Memmoir of Asperger’s and an Extraordinary Mind)

Mon appréciation : ceci est le récit quasi autobiographique, ce que je ne note jamais

Daniel Tammet, c’est le jeune homme qu’on a pu voir à la télévision, un jeune homme plutôt séduisant au regard intelligent, qui parlait parfaitement français (comme allemand) – comme il parle parfaitement toute langue qu’il souhaite apprendre.

C’est également lui qui a battu le record de mémorisation du chiffre PI, vous savez, le 3,14…… Et bien, lui, pendant des heures et des heures, il a récité les chiffres suivant la virgule, battant un record étrange : il a mémorisé les 22 514 premières décimales de ce chiffre mythique.

Comment a-t-il fait pour mémoriser cela ?

Comment fait-il pour multiplier plus rapidement qu’un ordinateur des chiffres ?

Comment fait-il pour apprendre une langue en une semaine ?

Que faut il entendre par « Syndrome d’Asperger » ?   Lire la suite

Christine Baron – Le soleil foudroyé

Titre original : Le Soleil foudroyé

Mon appréciation : s’agissant d’un témoignage, je ne donne pas de « note » – mais c’était bouleversant

‘Le Soleil foudroyé’ touche un sujet aussi délicat que terrible et est écrit avec des mots d’une telle justesse qu’il en est par moments à couper le souffler.

Un livre impressionnant par sa force.

Un livre que j’ai failli ne pas acheter compte tenu de son extérieur particulièrement peu engageant. Et je ne parle pas seulement du recto mais également du verso.

Je sais, je sais : on ne juge jamais un livre par sa couverture. Mais il y a un minimum.

Je ne vais pas m’attarder plus sur cette image de couverture que vous voyez vous-même ci-dessus. Je me demande juste « pourquoi ? quel lien avec le récit ? ». Mais bon je ne suis pas artiste.

Le souci est en fait qu’avec le quart de couverture, ça s’aggrave : un effort littéraire insipide et passe-partout, un enchaînement de mots pompeux qui ne parvient même pas à donner au futur lecteur une idée du contenu ! Je me permets, à la fin de mon article, de reproduire ce quart de couverture afin que vous puissiez mesurer les dégâts !

Rien à voir avec le style du livre, heureusement, je vous rassure tout de suite !!

Et, pour finir, l’indication « roman » figurant sur couverture de la première édition (supprimée depuis et grâce à mon commentaire original sur mon premier blog Eden l’a lu ) qui pouvait induire en erreur.   Lire la suite

Sandra Schadek – Ich bin eine Insel

Titre original : Ich bin eine Insel

Mon appréciation : s’agissant d’un témoignage, je ne donne évidemment pas de note

« Ich bin eine Insel » (littéralement « je suis une île »), qui n’a malheureusement jamais été traduit en Français, est l’histoire autobiographique de Sandra Schadek, 38 ans au moment de la sortie de son livre, qui vivait avec la terrible maladie SLA. Cette maladie lui retirait inexorablement toute force, tout muscle, toute mobilité et surtout toute indépendance.

Je ne connaissais rien de la maladie terrible dont souffrait Sandra Schadek.  Lire la suite

Valérie Trierweiler – Merci pour ce moment

Titre original : Merci pour ce moment

Mon appréciation : s’agissant d’une biographie, je n’en donne évidemment pas

Tout le monde parle de ce livre. Tout le monde a son avis sur le « est-ce qu’elle aurait dû s’abstenir ou est-ce qu’elle a bien fait », sur la question de savoir si c’est juste une vengeance ou un réel besoin d’information. Tous donnent leur avis sur la forme.

Alors j’étais curieuse, mais qu’est-ce qu’elle dit vraiment ? Est-ce parlant, est-ce juste une accumulation de mesquineries ou est-ce qu’elle nous raconte, comme des centaines de milliers de gens, juste son histoire ?

Alors, sans juger du « est-ce qu’elle a bien fait », voilà ce que je pense de cette petite autobiographie, qui ne concerne que quelques années, voire seulement quelques mois de la vie d’une femme qui, comme elle le dit, voulait en finir avec ce chapitre de sa vie, qui souhaitait donner « sa version ».

Je n’ai pas à dire de quoi parle le livre. Nul ne l’ignore. Valérie Trierweiler, première « compagne » de France, éjectée de façon bien peu galante de l’Elysée suite à la médiatisation d’une relation entre le chef de l’Etat avec une actrice – l’affaire du scooter, le « Gayetgate ». Lire la suite