Eden Lit

Stephenie Meyer – Fascination

Titre original : Twilight

Mon appréciation : 5/10

Je serai brève.

J’ai lu ce livre juste avant la « folie » twilight (ceci est le premier tome de la saga), une folie que je n’ai donc pas comprise.

Pour moi, c’est clairement un livre d’adolescents – et à déconseiller indubitablement aux adultes (ce qui n’est pas toujours le cas)!

 

L’intrigue, tout le monde la connait :

Bella Swan, une jeune fille de dix-sept ans, arrive dans la petite ville de Forks où elle s’installe désormais chez son père puis s’inscrit en toute logique au lycée de la ville.

Ici, elle fait la connaissance d’un garçon séduisant autant qu’intriguant, Edward Cullen, qui est issu d’une famille dont tous les membres sont plus ou moins ‘à part’.

Or, ce garçon si attirant semble la fuir, vouloir l’éviter…. Pour finalement non seulement lui sauver la vie mais également lui déclarer sa flamme – et partager son secret avec elle : sa famille et lui sont tous des vampires, mais des vampires « végétariens », qui ont décidé de ne pas absorber de sang humain mais de vivre de la chasse.

Mais être amoureuse d’un vampire, ce n’est pas si simple… et cela peut s’avérer très dangereux.

Lire la suite

P.C. & Kristin Cast – Sauvée (Maison de la Nuit, tome 12)

 

Titre original : Redeemed (House of Night, Book 12)

Mon appréciation : 7,5/10

Avec « Sauvée », nous atteignons le dernier tome, la fin de cette série jeunesse.

J’ai repoussé sa lecture, je craignais une grande déception. Mais je ne peux que dire que ce volume est certainement le meilleur de toute la série et nous offre une fin presque spectaculaire, pleine d’émotions et d’affrontements.

L’intrigue :

Ce roman est celui du dernier affrontement entre la lumière et l’obscurité, entre Neferet et Zoë et ses amis.

Nous retrouvons une Zoë désemparée depuis la fin du tome précédent, convaincue d’avoir causé la mort de deux innocents, mais, heureusement, cela s’avère faux (comme nous le savons déjà).

Neferet, de son côté, se laisse complètement aller, elle embrasse l’obscurité mais surtout sa folie. Elle se déclare Déesse, s’installe dans son ancien hôtel et impose son règne de façon cruelle, impitoyable et effrayante.

Dans la « Maison de la Nuit », tous se préparent désormais à combattre Neferet avant que celle-ci ne s’attaque à Tulsa, puis à Oklahoma, puis au monde.    Lire la suite

P.C. & Kristin Cast – Révélée (Maison de la Nuit, tome 11)

Titre original : Revealed (House of Night, Book 11)

Mon appréciation : 6,5/10

Cet avant-dernier tome n’est pas exceptionnel, il reste assez statique, même si quelques points valent l’effort et nous font retrouver l’idée du plaisir que nous avions au début – ce qui est d’autant plus important que c’est l’avant-dernier volume, avant le grand final qui nous attend dans « Sauvée ».

Je ferai court, puisque vous connaissez désormais bien la série – et comme c’était le cas pour les derniers volumes, l’évolution de l’histoire n’est pas rapide mais ressemble plutôt à un petit ruisseau boueux. Un ruisseau boueux qui cache heureusement quelques obstacles ou encore des coins qui valent le détour. Toutefois, on aurait encore une fois pu condenser le tout dans une nouvelle.

L’intrigue est rapidement résumé :

Un humain est tué alors qu’il se trouvait sur le périmètre de l’école, ce qui ne va bien évidemment pas jouer en faveur de l’image des vampires au sein de la société des humains, un vampire mourra, la magie ancienne se fait sentir de plus en plus fort, Neferet prépare son retour et sa vengeance, Zoey est en colère… Bref, on continue sur la route de la « maison de la nuit ».

Globalement c’est tout un 11ème volume relativement réussi.

Je vais faire court puisque les points faibles demeurent toujours un peu les mêmes : lenteur de l’avancement de l’histoire globale, personnages qui sont fatigants par leur immaturité ou leurs pensées rébarbatives, disputes parfois puériles…   Lire la suite

P.C. & Kristin Cast – Cachée (Maison de la Nuit, tome 10)

Titre original : Hidden

Mon appréciation : 6/10

Bof.

Je m’attendais à mieux, maintenant que toute l’histoire est relancée !

Oui, Neferet est officiellement l’alliée de la Nuit, la bataille entre le bien et le mal est bel et bien engagée.

Seulement, les bons sentiments deviennent un peu agaçants dans ce volume, où les méchants peuvent devenir des « gentils » sans trop de difficultés, ou tout est noir ou blanc.

 

Mais revenons-en rapidement à l’histoire de ce 10ème tome :

Le conseil a désormais la preuve que Neferet a quitté le chemin de Nyx, la déesse, puisque le rituel de révélation a apporté la preuve déterminante de sa noirceur.

L’ancienne Grande Prêtresse est ainsi désormais bannie du monde des vampyres, mais si cela l’ennuie un peu, elle n’en est pas véritablement gênée, puisque son allié est désormais la Noirceur elle-même, elle a choisi son côté et a laissé derrière elle tout sentiment.

Parallèlement, sa puissance monte, elle dispose désormais d’un pouvoir extrême, et même en réunissant leurs forces, notre petit groupe guidé par Zoey aura bien du mal à la vaincre !    Lire la suite

P.C. & Kristin Cast – Destinée (Maison de la Nuit, tome 9)

Titre original : Destined

Mon appréciation : 7,5/10

Ce neuvième tome de la série des « House of Night » renoue avec le début de la série et nous retrouvons avec plaisir Tulsa et sa Maison de la Nuit.

Et pourtant, tout a changé !

Attention, si vous ne voulez pas vous gâcher le volume précédent de la série (le n° 8 donc), ne lisez pas la suite, le commentaire contient quelques spoilers ! Mais vous trouverez dans cette rubrique mes articles sur les tomes 7 et 8, si cela peut vous aider ?!

« Quid » donc de ce neuvième volume ???

Le résumé sera quasi impossible, les fans de la série en conviendront, puisque nous reprenons la bataille au milieu, c’est comme résumer le chapitre d’un roman ! Mais je vais tenter de vous donner quelques indices sur l’intrigue :

Malgré tous les efforts de Neferet, Zoey est revenue de l’Autre Monde, ainsi d’ailleurs que Kalona.

Le Haut Conseil des Vampyres n’a toujours pas vu en Néferet la noirceur à laquelle celle-ci voue désormais sa vie et elle est donc toujours la Grande Prêtresse de la Maison de la Nuit de Tulsa !    Lire la suite

P.C. & Kristin Cast – Libérée (tome 8)

Titre original : Awakened (House of Night, book 8)

Mon appréciation : 7/10

Toujours aussi déconcertant de commencer un tome de la série de la « Maison de la Nuit », dont les livres se suivent sans aucune interruption et dans laquelle les volumes se suivent comme le font habituellement les chapitres. Le tome 8 ne fait pas exception et reprend précisément là ou le précédent (Brûlée) s’était achevé – au retour de Zoey de l’Autre Monde (Otherworld), avant même le retour de Kalona. Les livres se lisent en fait comme un seul et unique roman, l’histoire est continue. Ce n’est pas plus mal car cela permet une évolution constante et tout en douceur des caractères sur la totalité de la saga (qui compte douze volumes au total). Prenez Lucie (Stevie Rae dans la VO), elle n’a plus rien à voir avec la jeune fille des débuts !

 

Ceci étant dit, quelques observations au sujet de l’intrigue de ce huitième tome :

Zoey revient après son expérience terrible, son âme est à nouveau entière et elle se repose auprès de la reine des vampyres Sgiach en compagnie de ses amis proches et notamment Stark, qui se remet également des blessures subies dans ses efforts – fructueux – de sauver sa prêtresse.

Zoey semble enchantée par son séjour sur Skye et on a bien l’impression qu’elle y restera désormais, abandonnant, il faut l’admettre, le monde extérieur à son sort.  Ainsi, lorsqu’Aphrodite rentre à la Maison de la Nuit de Tulsa, elle ne l’accompagne pas et reste sur Skye pour y découvrir la Vieille Magie.   Lire la suite

P.C. & Kristin Cast – Brûlée (tome 7)

Titre original : Burned (House of Night, book 7)

Mon appréciation : 6/10

Ce septième tome de la série “Maison de la Nuit” a une particularité : l’absence ou la quasi-absence de Zoey, dont l’âme a volé en éclats à la fin du 6ème tome.

Si vous vous souvenez bien, à la fin du 6ème tome Zoey se trouve dans un état très grave : son âme a volée en éclats et quitté son corps suite à la mort de Heath et est partie dans l’AutreMonde. Si elle ne retourne pas dans son enveloppe physique, son corps ne survivra pas plus de sept jours.

Afin de s’assurer qu’elle ne reviendra pas, Neferet contraint Kalona de suivre Zoey dans le monde des esprits afin de l’empêcher de « réparer » son âme et de retourner dans le monde réel.

Ses amis, de leur côté, feront tout pour l’aider, comme toujours.

Et cela donne l’occasion aux auteurs de centrer l’histoire sur les autres personnages, qui prennent donc plus d’ampleur et de profondeur : Lucie, Rephaim et Stark, dont l’importance grandit au fur et à mesure du livre. Lui seul, en tant que protecteur et guerrier de Zoey, est apte à la ramener…   Lire la suite

Lauren Oliver – Delirium (Delirium trilogie, tome 1)

Titre original : Delirium (Delirium trilogy, book 1)

Mon appréciation : 7/10

Cette dystopie – roman d’anticipation qui présente une société dont les règles aboutissent à un résultat négatif, globalement le contraire d’une utopie, une contre-utopie – est d’abord destiné aux adolescents, ce qui se ressent surtout dans l’écriture, qui est effectivement très « jeune ».

Pourtant même le lecteur plus âgé peut prendre un certain plaisir à lire l’histoire de Lena, qui croit au système et souhaite se fondre dans la masse, mais qui va rencontrer des personnes qui feront vaciller sa conviction.

De plus, il s’agit là du premier tome d’une trilogie qui a un point fort plutôt rare dans les trilogies ou séries : chacun des tomes nous amène dans une ambiance et une situation différente tout en suivant le même héros, aucun tome ne ressemble à l’autre (j’y reviendrai brièvement à la fin de mon article).

Parlons d’abord de l’intrigue :

Lena va avoir dix-huit ans. Elle vit dans une société fortement réglementée, dans laquelle on est enfin venu à bout d’une terrible maladie qui a ravagé les hommes et femmes pendant des siècles : l’amour, la deliria nervosa.

Cette terrible maladie pousse les hommes et femmes contaminés à se comporter de façon totalement irrationnelle et a une issue généralement fatale.

Heureusement que le gouvernement a trouvé une méthode qui peut prévenir les jeunes adultes de toute contamination par une simple intervention chirurgicale ! Seulement, il s’agit d’une opération dangereuse qui ne devrait être réalisée avant l’âge de dix-huit ans.

Une fois subi cette opération, le patient est à l’abri des forts sentiments et surtout de la deliria nervosa. Les hommes et femmes vivront ainsi dans le bonheur le plus complet !   Lire la suite

Lauren Oliver – Pandemonium (Delirium trilogie, tome 2)

Titre original : Pandemonium (Delirium trilogy, book 2)

Mon appréciation : 7,5/10

 

Ce deuxième tome de la trilogie, qui porte en version original le titre bien choisi de « Pandemonium »,  augmente la tension d’un cran. Ce que ce volume a d’extraordinaire, c’est qu’il nous projette dans une ambiance à l’opposé de celle que nous avons traversée dans « Delirium », nous plongeant ensemble avec l’héroïne dans un autre univers – un monde qui n’existe qu’au-delà du fameux mur.

Résumé :

(attention, la première ligne contient un mini-spoiler concernant le tome 1, ce qui est logique puisque ceci est la suite) :

Si vous vous rappelez bien, Lena a franchi le mur à la fin du premier tome, et si elle s’attendait à voir un monde différent, elle ne s’attendait certainement pas à perdre la totalité de ses repères.

Ici, rien n’est comparable. Aucun confort, les personnes qu’elle croise peuvent être aussi bien ami qu’ennemie et sont globalement hostiles, une méfiance constante des uns envers les autres enveloppe les relations, aucune règle n’est établie, aucune loi n’existe, la nature est sauvage, effrayante et dangereuse, la peur est omniprésente, la crainte de tout perdre. Et Lena est confronté à l’omniprésence des sentiments. Ici, les gens vibrent de jalousie, d’envie, de colère et d’amour.

Bref, rien n’est maîtrisé, ici, au-delà du mur.

Si jusqu’ici la vie de Lena était régit par le contrôle des sentiments et des actes, le pragmatisme, le respect des convenances et des règles omniprésentes, elle évolue désormais dans un univers chaotique en comparaison, plus rien ne restreint la volonté ni les agissements, nul ne se soucie du regard de l’autre.

Un monde différent.

Ici, on n’a pas d’avenir. L’avenir, déterminé dès l’enfance à l’intérieur du mur et acquis avant même d’être adulte est réduit à néant. L’objectif n’est ici désormais que la simple survie.   Lire la suite

Lauren Oliver – Requiem (Delirium, tome 3)

Titre original: Requiem (Delirium Trilogy, book 3)

Lauren OLIVER – Requiem (Délirium Tome 3) : 5/10

 

Ce livre nous offre une fin bien décevante à cette jolie trilogie. Les personnages ont perdu de leur profondeur, de leur combativité, de leur feu intérieur. Au lieu de s’affirmer, ils s’éteignent peu à peu.

Mais, bien plus grave, ils semblent oublier un peu pour quoi ils se battent ! Pourquoi tout cela a commencé ? Parce que Lena (comme d’autre avant elle) a rencontré Alex, son amour, et ne voulait pas perdre ce sentiment douloureux mais magnifique, elle ne voulait pas sacrifier ses émotions pour vivre une vie planifiée et plane.

Alors, on s’attend à de la passion dans « requiem ». Mais là où on se prépare à des montagnes russes, on se promène dans la plaine la plus plate.

Pourtant, tout commence parfaitement bien :

Le roman nous est présenté du point de vue de Lena, bien évidemment, mais également de Hana, qui a subi son opération. On s’attend donc soit à un changement très important de son caractère, une Hana « purifiée » en quelque sorte, ou alors à une Hana dont l’opération serait un échec (il y a eu des précédents, il suffit de citer la mère de Lena) – et alors on s’attend à une Hana combative et passionnante. Son retour dans ce livre aurait pu être magnifique, mais cela ne décolle pas. Nous sommes en présence d’une sorte de vague réminiscence de la Hana d’avant, avec un souvenir flou de sentiments véritables, une ombre, quelque chose de franchement vaporeux. Elle n’est ni la Hana d’avant, ni une nouvelle Hana distante et « adaptée ». C’est dommage, j’adorais ce personnage ! Hana aurait pu ajouter quelque chose de formidable, puisque c’était elle, la force du premier volume, et non pas Lena, qui a été prise au dépourvu par l’amour qu’elle a découvert à travers Alex.  Lire la suite