Tanja Kinkel – Grimms Morde

Titre original : Grimms Morde (pas encore disponible en VF)

Mon appréciation : 8,5/10

 

Un roman à lire, ne serait-ce que pour le plaisir de la lecture !

 

Il était une fois….. (l’intrigue) :

Nous écrivons l’an 1821, les frères Grimm, ceux-là même qui ont collectionné les contes de notre enfance, survivent comme ils le peuvent dans une Allemagne postnapoléonienne lorsqu’un terrifiant meurtre ébranle la bonne société : l’ancienne maîtresse du prince de Hesse est sauvagement assassiné, le mode opératoire rappelant sans aucun doute possible une image puisée dans un des contes publiés par les frères Grimm.

L’époque est telle que la police ne cherche pas loin et se dirige facilement vers le suspect le plus commode, ce qui met les frères Grimm dans une situation délicate ; et pas seulement eux, mais aussi les sœurs qui leur ont envoyé le conte en question pour leur collection, Annette et Jenny von Droste.

Pour aider les frères Grimm mais aussi pour se libérer de leur sentiment de culpabilité dans cette mort qui ne les concerne pourtant en rien, les deux sœurs se rendent à Cassel.

La police ne semble effectivement ne faire que peu d’efforts pour découvrir qui a assassiné une femme appartenant pourtant à la noblesse et c’est ainsi que les frères Grimm et les Demoiselles von Droste s’unissent malgré eux pour découvrir ce qui se cache derrière ce crime effrayant lorsqu’un deuxième mort est découvert, une pomme dans la mains avec une citation tirée de « Blanche-Neige »…

Pendant leurs recherches, les frères Grimm et les Demoiselles von Droste doivent non seulement affronter une société rigide, régie par un code stricte, mais encore leurs passés respectifs. Tout particulièrement Annette sera amenée à revivre ce qu’elle tentait d’oublier depuis près d’un an.

 

Et ils vécurent heureux…. (espérons-le pour eux) :

L’intrigue est bien ficelée et intelligente. Loin d’une histoire basique et simpliste, nous découvrons ici les sentiments et ressentiments, les mensonges et la haine cachés derrières les façades parfaites de la noblesse, les sourires affichées dans la rue ou sous les paroles de déférence qu’adresse le peuple aux membres de la noblesse.  Lire la suite

Loredan – Leonora, agent du doge

Titre original : Leonora agent du doge

Mon appréciation : 0/10

Je cherchais un nouveau livre, à l’évidence à un moment creuse de l’année ; j’avais déjà tout lu (du moins c’était mon impression) et rien n’attirait mon attention. Je suis alors tombée sur ce roman et je me suis dit, pourquoi pas ? Ca peut être sympa, le résumé sonnait bien et il semblait s’agir du premier volume d’une série policière intitulée « Les mystères de Venise ».

L’intrigue :

« Leonora agent du doge » situe son action en 1762 à Venise, la Cité des Doges. La jeune Leonora sort du couvent et doit être mariée par son père à un noble.

Or, son père est jeté en prison et Leonora sera dès lors amenée à faire tout ce qui peut s’avérer nécessaire pour l’aider, malgré la société qui interdit à une jeune fille de se déplacer seule et librement.

Cela promettait une belle lecture (pensais-je). Surtout que le Venise du XVIIIème siècle était assez nouveau pour moi et m’intriguait, je me voyais plonger dans une série policière un peu comparable aux romans d’Anne Perry, une histoire qui me permettrait de découvrir la vie à Venise tout en suivant une intrigue policière.

Mon Dieu, quelle souffrance de lecture.   Lire la suite

Lamentation

C.J. Sansom – Lamentation

Titre original : Lamentation

Mon appréciation : 9,5/10

Ce roman n’est pas encore disponible en français (du moins au jour de la rédaction de cet article).

Un sixième tome extraordinaire.

Plus sombre encore, plus dur, plus inquiétant.

Un tome réussi dans les moindres détails, l’histoire comme l’Histoire sont soignées, les caractères bien travaillés, la tension ascendante. Mais surtout, l’atmosphère est encore plus lourde que d’habitude. Est-ce parce que c’est le premier volume que je lis en VO ? Je ne pense pas, je pense que c’est effectivement l’auteur qui est parvenu à nous pousser encore plus profondément à cette époque sombre.

 

Venons-en à l’intrigue :

Dès le premier chapitre, nous replongeons dans cette époque terrifiante sous Henri VIII, nous assistons à l’exécution d’Anne Askew au bûcher. Si vous avez l’habitude de lire des romans historiques de cette époque – et même si vous avez vu la série télévisée des Tudors – vous vous souvenez certainement, même vaguement, de cette femme : une femme qui a été condamnée pour hérésie avant d’être torturée, puis brulée vive assise, puisqu’elle n’était plus en mesure de se tenir debout après le chevalet. Même à l’époque cela fût un scandale. Qui n’a pas sauvé la pauvre femme.

Mais ce n’est pas l’affaire Anne Askew qui occupera Matthew Shardlake, l’avocat bossu.

La reine le convoque et lui confie une affaire extrêmement dangereuse, puisqu’elle touche à la religion. Et tout ce qui touche, de près ou de loin, à la religion peut finir à la Tour – et même sur le bûcher.   Lire la suite

C.J. Sansom – Corruption

Titre original : Heartstone

Mon appréciation : 8,5/10

C’est avec un immense plaisir que nous retrouvons Matthew Shardlake, l’avocat bossu, dans l’Angleterre mouvementée des Tudors.

A la différence des quatre premiers romans mettant en scène Matthew Shardlake, l’enquête qui lui est confiée dans « Corruption » est plus personnelle, moins politique, moins vaste – et pourtant tout aussi prenante !

Je crois même que, depuis le premier tome, c’est ce cinquième roman qui m’a le plus séduite.

Non seulement l’auteur transcrit-il parfaitement (du moins à mon sens) l’atmosphère de ce milieu du XVIème siècle, mais encore l’affaire elle-même est excellement bien pensée et élaborée ! De plus, les personnages que nous rencontrons, dont nous connaissons déjà la plupart à travers les quatre premiers volumes, ont beaucoup de caractère, on sent qu’ils ont tous évolué au cours des années, on les reconnaît, on les craint.

Le labyrinthe du pouvoir et de la corruption est, encore une fois, mis en relief.

Donc, j’ai adoré !

 

Mais venons-en à l’intrigue :

Nous écrivons l’an 1545. Matthew Shardlake est convoqué par la reine qui souhaite lui convier une nouvelle affaire.

Or, cette-fois ci le dossier qui lui est confié est personnel : il concerne le fils d’une des servantes de la reine. Lire la suite

C.J. Sansom – Prophétie

Titre original : Revelation

Mon appréciation : 8/10

Aujourd’hui je serai – pour une fois – très brève, juste pour voir un peu le résultat:

« Prophétie » est la quatrième enquête de Matthew Shardlake, l’avocat bossu.

L’intrigue :

Cette fois, Matthew est chargé de défendre un jeune homme interné à l’asile de Bedlam qui risque d’être condamné pour hérésie.

Parallèlement, Matthew Shardlake, qui aurait aimé se tenir à l’écart de toute enquête trop publique, se voit entraîné dans une nouvelle histoire teintée de politique : un confrère et ami est retrouvé mort, la gorge tranchée, et sa veuve lui demande son aide. S’agissant d’un ami de longue date et d’une femme pour laquelle Matthew éprouve une certaine affection, il tente dès lors de retrouver le coupable.

Lorsque des meurtres similaires sont commis Matthew soupçonne un motif religieux, inspiré par l’apocalypse de St. Jean.

Lire la suite

C.J. Sansom – Les enquêtes de Matthew Shardlake (introduction & tomes 1 à 3)

Titre original : The Matthew Shardlake Series

Mon appréciation : j’adore cette série, mais chaque tome est différent, merci de vous rapporter aux commentaires

Comme, lors de la création de mon premier Blog (Eden l’a lu) ma lecture des trois premiers volumes de cette série de polars historiques remontait à top longtemps pour donner une appréciation juste et commenter correctement chaque tome individuellement – les détails et surtout le ressenti correspondant à chaque tome s’étaient mélangés – je vais faire la même chose que dans les autres séries où cette situation se présente : je vais vous présenter en deux lignes la série, puis reproduire la présentation de l’éditeur de chaque volume.

Mes critiques démarreront avec le volume 4 (Prophétie).

Présentation de la série :

Dans cette série, qui se déroule au milieu du 15ème siècle, au temps agités des Tudor, chaque enquête est différente, mais les héros resteront toujours les mêmes et évolueront profondément au cours des tomes. C’est eux qui impriment à ces livres leur couleur, qui en font plus que de simples polars historiques.

Le héros est un avocat bossu, Matthew Shardlake – et à cette époque, être bossu est une tare difficile à porter puisque les gens sont plus à même de se gausser d’un bossu que de l’écouter plaider. Matthew Sharklake est assisté dans ses dossiers par Jack Barack.

Ces romans nous permettent de suivre des enquêtes policières à cette époque, et le réalisme est impressionnant, d’autant plus que nous croisons régulièrement des personnages qui ont véritablement existés (Cromwell, Richard Rich, le roi Henri VIII lui-même etc.).

Les complots de la cour, les puanteurs de la rue, les guerres entre les religions, tout cela et magistralement transcrit pour transformer l’histoire en polar.  Lire la suite