Kalyna Price – Nécromancienne (Alex Craft, tome 1)

Titre original : Grave Witch (Alex Craft, book 1)

Mon appréciation : 7,5/10

 

Un excellent premier tome, j’étais même tentée de donner une note supérieure mais l’univers proposé n’est pas assez novateur.

Kalayna Price reprend les classiques de l’Urban Fantasy et parvient, à travers une intrigue assez banale (bien que sympathique et sans temps mort), à donner sa touche personnelle.

Dès le titre, l’histoire de l’héroïne Alex Craft nous semble familière : en tant que « Grave Witch » Alex est investie d’une magie mortuaire, elle est un genre de nécromancien (mais pas tout-à-fait, même si le titre français peut induire en erreur), elle voit et touche ce qui est mort, ce qui est froid et cette affinité lui permet notamment d’invoquer les « ombres » de personnes décédées, ces ombres contenant alors non pas l’âme du défunt mais simplement ses souvenirs. L’ombre en question peut alors renseigner les vivants sur la vie du mort, son meurtrier éventuel, sur l’emplacement du testament ou tout autre point de sa vie passée. C’est cet aspect de sa magie qui permet à Alex  Craft de vivre, elle en a fait sa profession.

Mais sa magie va au-delà : lorsqu’elle fait appel à cette seconde vue, elle peut voire à travers les illusions, et notamment celles des Faes, elle voit ce qui est mort, ce qui est vivant, elle et capable de déceler les sorts en sa présence, d’interagir avec les fantômes. Et elle peut voir la Mort. Mort est un homme plutôt séduisant et mystérieux qu’elle croise régulièrement depuis son enfance.   Lire la suite

Kalyna Price – Danse funèbre (tome 2)

Titre original : Grave Dance

Mon appréciation : 8/10

Ce deuxième tome de la série d’Alex Craft confirme ma bonne impression ! Malgré quelques scènes un peu surréalistes, j’adhère complètement à ce monde peuplé d’êtres étranges et très mystérieux !

Je dois dire que j’ai même préféré ce deuxième tome au premier, certainement parce que « Nécromancienne », le premier volume, reprenait tout de même les éléments classiques et n’ajoutait que quelques touches personnelles. Avec « Danse Funèbre », la série des Alex Craft prend son envol !!

 

Mais voyons d’abord l’intrigue :

Nous retrouvons Alex Craft un mois après les évènements dramatiques du premier tome (Nécromancienne).

Depuis la lune rouge, quelque chose au fond d’Alex, sa magie peut-être, ou même sa nature profonde, a amorcé une évolution qu’elle a un peu de mal à gérer.

D’autant plus qu’elle n’a pas vraiment le temps d’y penser puisque déjà sentimentalement, elle est perdue. D’un côté il y a Falin qui a tout simplement disparu et de l’autre Mort lui-même, avec sa confession d’amour jamais réitérée.

Puis, professionnellement, elle continue à lever les ombres des défunts, et c’est ainsi qu’elle est appelée par la police pour lever une ombre à la morgue ; seulement, cela s’avère impossible puisqu’on ne lui présente que des pieds, des pieds gauches … C’est trop peu pour pouvoir atteindre la mémoire du défunt, mais c’est très inquiétant d’autant plus qu’il semblerait que ces pieds aient été sectionnés par un sort de magie noire.    Lire la suite

Kalyna Price – Amnésie (tome 3)

Titre original : Grave Memory

Mon appréciation : 8/10

Ce troisième tome de la série des Alex Craft tient toutes ses promesses !

Un monde d’Urban Fantasy relativement original, des rebondissements étonnants, des personnages clés sombres et attachants, une intrigue véritable avec un suspense réel. En bonus nous n’avons pas un mais deux mâles ténébreux et séduisants – Mort et Falin.

Si vous ne connaissez pas encore la série, je vous invite à la découvrir à travers les commentaires des deux premiers volumes, ce qui vous permettra de découvrir l’univers crée par Kalayna Price pour cette très belle série (univers que je ne re-décrirai pas dans ce commentaire de peur de trop me répéter et d’allonger encore plus mes articles – voir donc Tome 1 – Grave Witch et Tome 2 – Grave Dance )

 

L’intrigue :

Alex Craft, qui vit de sa capacité de « lever les ombres » des défunts notamment pour résoudre des crimes, ouvre enfin, avec son amie Rianna, une agence d’investigation, « La Parole aux Morts ».

Une nouvelle étape dans sa vie actuellement très houleuse !

Car non seulement elle a de plus en plus de mal à se remettre de son usage de la magie des morts, qui touche particulièrement son acuité visuelle, mais encore son héritage de fae interfère-t-il lourdement avec son quotidien !   Lire la suite

Kalayna Price – Grave Visions (Alex Craft tome 4)

Titre original : Grave Visions

Mon appréciation : 7/10

Ce quatrième volume de la série « Alex Craft » n’a pas encore été traduit, mais je suis certaine que la version française sera bientôt publiée.

L’intrigue :

Alex, la nécromancienne, faiblit. Ses amis faiblissent. Sa nature de fée est en train de la faire disparaître, lentement, inexorablement. Pour sauver sa vie et celle des siens, Alex a besoin de créer un lien permanent avec Faërie pour survivre, et pour cela elle doit choisir une Court à qui jurer fidélité. Seulement, Alex ne souhaite pas faire ce choix qui la privera de liberté en l’attachant à un Roi ou une Reine…

Pour garder sa liberté, elle accepte de passer un pacte avec la Reine de la Cour d’Hiver : elle aidera à découvrir qui distribue la terrible drogue qui rend les rêves réels et draine la force vitale de l’utilisateur jusqu’à la mort et au-delà, en échange elle pourra obtenir, du moins provisoirement, le statut d’indépendance, sans attache à une Cour.

 

Mon appréciation :

L’intrigue est assez originale. L’idée de cette drogue, de ses effets terrifiants et de sa provenance sordide était effrayante.

Alex faiblit et on sent l’urgence de trouver le coupable mais ses efforts échouent devant l’impossibilité de démasquer celui qui se cache derrière le trafic.

La présence distante de Falin est parfaitement bien décrite, on sent le malaise ente lui et Alex, j’ai hâte de savoir comment cela va continuer !

Dans « Grave Visions », l’intrigue prend clairement le dessus et c’est un véritable plaisir. Le sort des Faës en cas de mort – si inimaginable pour un être immortel – nous laisse un mauvais gout dans la bouche. La cruauté des immortels envers les humains mais aussi envers les leurs est sidérante.  Lire la suite