J.R. Ward – L’Amant ressuscité (tome 10)

Titre original : Lover Reborn (Black Dagger Brotherhood, Book 10)

Mon appréciation : 6,5/10

Avec « Lover Reborn », nous en sommes déjà au 10ème tome de la Confrérie de la Dague Noire !

Avec son début un peu balbutiant, je craignais une rechute dans les méandres du tome précédent (Lover Unleashed), mais même si ce roman reste inégal, il se rétablit rapidement et se stabilise vers la fin, avec un récit plus fluide qui retrouve les codes qui font l’essence de la série et laisse espérer une véritable relance de la série, que nous aimons suivre malgré ses quelques ratés.

Dans mon petit commentaire, j’utiliserai certainement fréquemment les termes et noms anglais (lessers au lieu d’éradiqueurs, shellan au lieu de shellane, Wrath au lieu de Kholer), qui d’une part son plus parlants et d’autre part plus proche de moi comme je lis la version originale. Veuillez m’en excusez si vous suivez la série en français.

 

Au cœur de l’histoire : Thorment et No’One :

Thorment ne se remet pas de la mort violente de sa shellan, Wellesandra. Physiquement diminué puisqu’il refuse de se nourrir correctement, il confronte les adversaires avec désespoir – comme s’il souhaitait être vaincu au cours d’un combat. Cette attitude inquiète ses frères et les met également en danger.

Depuis la perte de Wellesandra, Thor s’apprête ainsi à une vie vide de sens dans lequel il n’attendrait que la fin. Or, des éléments inattendus le poussent à avancer : Wellesandra et leur fils se trouvent bloqués dans l’In-Between , ne pouvant quitter définitivement le monde, parce que Thorment retient inconsciemment leurs âmes par son refus de revivre. Or, ce lieu n’est pas fait pour y rester, et lentement, l’essence de Wellesandra et de son fils s’estompent.

Il est donc temps de revivre.

Mais il est si facile de le dire ….  

Thorment s’efforce d’avancer, avec l’aide de Lassiter, l’ange déchu, il se lie même avec No’One, cette vampire qui s’inflige elle-même une vie de servitude pour expier sa terrible faute …

No’One, de son côté, tombe amoureuse de Thorment, mais elle sait parfaitement qu’il ne l’aime pas, qu’il se sert d’elle, mais cela ne la gêne pas puisque là encore, elle prend cela comme une punition bienvenue.

Donc, l’histoire d’amour, cette-fois, est celle de Thorment – qui porte bien son nom – et de No’One, un autre être torturé qui s’est choisi son nom à dessein pour exprimer ce qu’elle représente (= Personne). Tout au long du roman on espère que Thor lâchera prise et que No’One cessera de se mépriser elle-même pour s’ouvrir l’un à l’autre.

Parallèlement à cette histoire principale d’autres drames plus ou moins personnels se jouent : John et Xhex connaissent des problèmes de couple puisque John a du mal à accepter l’indépendance de Xhex et sa participation à la guerre contre les lessers, Qhuinn continue à souffrir en observant Blay avec son cousin, et enfin l’Elue Layla semble tomber amoureuse, elle aussi, mais elle choisit bien mal l’objet de son amour ….

Voilà pour les histoires d’amour qui ne peuvent pas manquer.

Mais nous sommes dans le monde de la Confrérie de la Dague Noire, alors qu’en est-il des dangers, des menaces, de la guerre avec les éradiqueurs qui fait rage (etc. etc.) ?

Les éradiqueurs brillent toujours par leur absence – alors même que leur recrutement semblait s’être intensifié au cours du dernier volume. Oui, on en croise de temps à autre, au coin d’une rue, mais nous sommes bien loin de cet ennemi implacable et dangereux qui nous était présenté dans les premiers volumes. Ce ne sont plus que des jeunes perdus recrutés au hasard, on ne retrouve aucune cohérence dans leurs lignes, aucune menace réelle – on se demande ce que fait l’Omega ! A un moment, ils constituaient un réel danger pour la Confrérie et les vampires, mais là, les frères les chassent et détruisent aussi simplement qu’on se débarrasserait de souris.

Par contre, nous retrouvons Xcor et ses acolytes, qu’on nous avait présentés dans le précédent volume. Et Xcor est dangereux, très dangereux. Pour ceux qui ne se souviennent pas, Xcor est le fils spirituel de « The Bloodletter », qui a quitté l’Angleterre pour s’attaquer désormais directement à la confrérie – et surtout au roi lui-même, et est en cela suivit par un groupement de vampires tout aussi combatifs et imposants que les frères. Son but est simple : prendre la place de la Confrérie et même du Roi aveugle !

Et Xcor est intelligent, puisqu’il ne se contente pas d’attaquer le roi ou la confrérie, tout simplement. Officiellement, il contacte d’un côté directement la glymera, avec ses nobles effrayés à qui il soumet la preuve de sa supériorité et de son efficacité dans le combat contre les éradiqueurs – et dans l’ombre il s’attaque directement à Wrath, organisant des tentatives d’assassinat !

 

Un tome inégal mais plaisant :

Ce tome est un peu inégal, c’est vrai. Le début est un peu difficile, presque malhabile, puis il prend un rythme interrompu à nouveau … pour finalement adopter sa vitesse de croisière après la moitié du roman.

L’inégalité apparaît dans certains chapitres, totalement superflus comme celui consacré à une séance de cinéma entre Thorment et Lassiter. Cela n’a aucun intérêt. Peut-être pour parler des films ? Rappeler la série Moonlight (Clair de Lune enVF) ? Je ne sais pas, c’était sans intérêt, des pages inutilement couvertes d’écriture.

D’autres, par contre, étaient prenants. Et effectivement, à la fin on retrouve un bon rythme qui laisse présager une reprise en main par l’auteur de cette série.

J’en suis ravie, puisque j’étais un peu désolée de voir La Confrérie de la Dague Noire sombrer de façon aussi désolante. Et comme il y a encore de multiples fils jetés dans la mer, je suis trop curieuse de savoir ce qui se passera ! J’attends par exemple toujours Murdher et son histoire, j’espère que les lessers se reprendront (etc.).

Ah oui, il y’en a, des histoires à raconter !! A suivre …

 

Dans cette rubrique je vous présenterai donc, au fur et à mesure, les tomes déjà disponibles, soit :

  1. Dark Lover / L’Amant ténébreux – personnage central: Wrath (Kolher)
  2. Lover Eternal / L’Amant éternel – personnage central: Rhage
  3. Lover Awakened / L’Amant furieux – personnage central: Zsadiste
  4. Lover Revealed / L’Amant révélé – personnage central: Butch
  5. Lover Unbound / L’Amant délivré – personnage central: Vishous (Vizsz-)
  6. Lover Enshrined / L’Amant consacré – personnage central: Phury (Fhury)
  7. Lover Avenged / L’Amant vengeur – personnage central: Rhevenge
  8. Lover Mine / L’Amant réincarné – personnage central: John Mattew
  9. Lover Unleashed / L’Amant déchaîné – personnages centraux: Payne (fille, soeur d’un des frères dont je tairai le nom) et Manny Manello
  10. Lover Reborn / L’Amant ressuscité – personnages centraux: Thorment et No’One
  11. Lover At Last / L’Amant désiré – personnages centraux Qhuinn et Blay
  12. The King / L’Amant souverain – Wrath
  13. The Shadows – personnage central: Trez
  14. The Beast

-> Un « guide » est également disponible :

« Le Guide de la Confrérie de la Dague Noire » (il contient une nouvelle autour de Zsadiste) – titre original de ce guide : The Black Dagger Brotherhood – An insider’s Guide« 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *