Articles

J.R. Ward

J.R. Ward – L’Amant des Ombres

Titre original : The Shadows (Tome 13)

Mon appréciation : 7/10

 

L’Intrigue :

Le temps est compté pour Trez – il est le promis de la Reine qui réclame son retour immédiat, un retour qu’il refuse depuis si longtemps. Le destin du consort de la reine est peu enviable et équivaut à une cage dorée, ce que Trez ne pourra supporter. Mais désigné par sa naissance et vendu par ses parents il semble inévitable que la porte de la cage se refermera bientôt sur lui.

Trez ne pourra plus ignorer l’appel de la Reine, car son refus menace tous ceux qui l’entourent … et particulièrement l’Elue qui fait vibrer son cœur…….

Il s’agit ici d’un roman typique de la série qui, cette fois, ne tourne pas autour d’un membre de la Confrérie de la Dague Noire mais autour de Trez et de son frère iAm. Ce dernier tente de protéger, au besoin par sa vie, la liberté de Trez.  Lire la suite

J.R. Ward – Le Guide de la Confrérie de la Dague Noire

 

Titre Original : The Black Dagger Brotherhood – An Insider’s Guide

Mon appréciation : indispensable pour les fans

 

Ce « guide » a été publié après le sixième volume de la série (Lover Enshrined) ; les informations sont donc « à jour » à cet instant et certains évènements sont encore inconnus.

Comme ce « guide » comprend une nouvelle de plus de 80 pages j’insère mon commentaire ici, pour maintenir la ligne temporaire. Pour plus de repères : cette nouvelle se situe trois mois après la naissance de la petite Nalla.

Je ne suis pas une grande fan des « guides » dans les séries d’UF ou autres, et celui-ci, je ne l’ai acheté que pour être complète dans mes commentaires. Il faut en faire, des sacrifices (non, je ne suis pas sponsorisée pour ceci).

Mais je dois dire que, pour une fois, ce « guide » est presque incontournable.   Lire la suite

The King

J.R. Ward – L’Amant souverain (tome 12)

Titre original : The King (Black Dagger Brotherhood Book 12)

Mon appréciation : 7,5/10

Ce douzième volume est plus que rassurant. Dès le début j’avais la sensation que les deux précédents livres avaient été écrits par une autre personne et que nous retrouvons enfin la véritable auteure avec ses idées sombres, son amour pour ses personnages et sa passion pour ce monde bien trop codifié. Nous replongeons enfin dans l’ambiance, les histoires, les complots. Seuls manqueront à l’appel les éradiqueurs, mais la menace venant de la glyméra (la noblesse) est d’autant plus pesante…

L’intrigue :

Avec le titre, surtout le titre original, vous vous en doutez certainement déjà, le personnage principal est Wrath (« Kolher » en Version Française, mais je m’en tiendrai à son nom original si vous me permettez), le Roi Aveugle.

Ce qui renforce cette sensation de renouveau de la série, qui a commencé avec ce même personnage.

Au cours des volumes précédents Wrath a perdu ce qui lui restait de vision et navigue désormais dans le noir complet. Il semble s’en accommoder, du moins en apparence, mais la réalité est toute autre.

Il se méprise, il ne peut plus faire ce qu’il aime, ne plus combattre, il ne peut même plus s’entraîner correctement, il est dépendant. Et le travail qui est le sien, il ne le supporte plus, il se voit en gratte-papier inutile, un Roi bien indigne de l’héritage de son père.   Lire la suite

J.R. Ward – L’Amant désiré (tome 11)

Titre original : Lover at Last (Black Dagger Brotherhood, book 11)

Mon appréciation : 2,5/10

Je serai brève, car je ne souhaite pas m’étendre sur ce volume qui est, à mon sens, un livre que je classerais aisément dans la pornographie gay.

Je n’ai aucun a priori par rapport à l’homosexualité, mais j’admets qu’en tant que lectrice de sexe féminin, supporter des chapitres entiers d’ébats purement masculins et assez hard auxquels je ne peux que difficilement m’identifier, cela m’a gavée. Sérieusement même.

Cela m’aurait bien moins gênée si l’histoire d’amour avait été un peu plus élaborée. Mais là encore, cela tournait en rond.

Vous l’aurez deviné, ce tome est centré sur l’histoire de Qhuinn et de Blay. Nous le savons, ces deux anciens meilleurs amis sont amoureux l’un de l’autre, sans jamais se l’avouer.

Les deux mâles sont en en couple, Blay avec un autre mâle tandis que Qhuinn semble avoir trouvé sa femelle avec une Elue. Pourtant les deux mâles se tournent autour, irrémédiablement attirés l’un vers l’autre, et ils cèdent plus d’une fois à la tentation. Des malentendus les éloignent l’un de l’autre, puis ils se rapprochent de nouveau, cela tourne terriblement en rond.   Lire la suite

J.R. Ward – L’Amant ressuscité (tome 10)

Titre original : Lover Reborn (Black Dagger Brotherhood, Book 10)

Mon appréciation : 6,5/10

Avec « Lover Reborn », nous en sommes déjà au 10ème tome de la Confrérie de la Dague Noire !

Avec son début un peu balbutiant, je craignais une rechute dans les méandres du tome précédent (Lover Unleashed), mais même si ce roman reste inégal, il se rétablit rapidement et se stabilise vers la fin, avec un récit plus fluide qui retrouve les codes qui font l’essence de la série et laisse espérer une véritable relance de la série, que nous aimons suivre malgré ses quelques ratés.

Dans mon petit commentaire, j’utiliserai certainement fréquemment les termes et noms anglais (lessers au lieu d’éradiqueurs, shellan au lieu de shellane, Wrath au lieu de Kholer), qui d’une part son plus parlants et d’autre part plus proche de moi comme je lis la version originale. Veuillez m’en excusez si vous suivez la série en français.

 

Au cœur de l’histoire : Thorment et No’One :

Thorment ne se remet pas de la mort violente de sa shellan, Wellesandra. Physiquement diminué puisqu’il refuse de se nourrir correctement, il confronte les adversaires avec désespoir – comme s’il souhaitait être vaincu au cours d’un combat. Cette attitude inquiète ses frères et les met également en danger.

Depuis la perte de Wellesandra, Thor s’apprête ainsi à une vie vide de sens dans lequel il n’attendrait que la fin. Or, des éléments inattendus le poussent à avancer : Wellesandra et leur fils se trouvent bloqués dans l’In-Between , ne pouvant quitter définitivement le monde, parce que Thorment retient inconsciemment leurs âmes par son refus de revivre. Or, ce lieu n’est pas fait pour y rester, et lentement, l’essence de Wellesandra et de son fils s’estompent.

Il est donc temps de revivre.

Mais il est si facile de le dire ….   Lire la suite

J.R. Ward – L’Amant déchainé (tome 9)

Titre original : Lover Unleashed (Black Dagger Brotherhood, book 9)

Mon appréciation : 5/10

Et voila, c’est arrivé : avec le tome n° 9 de la série de la confrérie de la dague noire, J.R. Ward glisse vers le “cheap” et même, par moments, le vulgaire.

Espérons que ce ne soit qu’un accident de parcours !

 

Mais d’abord l’intrigue :

Dans « L’amant déchainé, ou « Lover Unleashed » en VO, le couple central est celui de Payne, sœur de Vishous (Viszs en VF), et de Manuel Manello, le médecin que nous connaissons déjà pour avoir été en contact avec la confrérie et, surtout, pour avoir été proche de Jane.

Parallèlement, nous suivons la relation entre Jane et Vishous, qui traverse une phase très difficile, notamment parce que Vishous, confronté aux problèmes de sa sœur, se débat avec ses démons intérieurs.

Autour de cette histoire d’amour naissante et les difficultés de V. et Jane apparaît une nouvelle menace qui plane sur la confrérie, inconnue jusqu’ici : Xcor et ses soldats. Xcor est un vampire de la même stature qu’un frère qui a vécu ces derniers siècles en Angleterre, parcourant le pays à la recherche de lessers. C’est un mâle violent et dangereux, ce qui s’explique aisément : il s’agit du fils de « the Bloodletter » (lettre de sang) – et donc le demi-frère de V. et de Payne.

Quelques siècles auparavant, Xcor a assisté à l’assassinat de son père, perpétré par une femelle (Payne) que Xcor recherche depuis lors pour se venger d’elle.

Et maintenant il arrive, avec ses cinq guerriers loyaux, à Caldwell.

On s’attend donc à une intrigue et des affrontements, comme d’habitude. Mais non.   Lire la suite

J.R. Ward – L’Amant réincarné (tome 8)

 

Titre original : Lover Mine (Black Dagger Brotherhood, book 8)

Mon appréciation : 6/10

Ce huitième tome a pour personnage central John Matthew et sa relation avec Xhex. John est probablement le futur frère (il ne l’est pas encore, ne l’oublions pas) que nous connaissons le mieux, puisque, depuis le quasi début de la saga, J.R. Ward semble avoir une affection toute particulière pour ce caractère qui est censé être la réincarnation de Darius (Audazs en VF).

Nous avons déjà suivi toute son évolution, dès avant sa transition. Le précédent tome (Lover Avenged) en particulier avait déjà mis l’accent sur la relation entre John et Xhex. Donc, avec tout l’historique de John qu’on connaissait déjà – et qui ne couvre tout de même que vingt-cinq ans – on s’attendait dès lors à quelque chose de nouveau, de surprenant. Et bien, non, on continue avec John comme il était. Il redevient même un peu plus fade par rapport à Lover Avenged.

Ce volume qui lui est consacré était donc aussi décevant que le personnage lui-même.

Son histoire, son épreuve vécue dans les escaliers, et bien, on connaît depuis le temps. Je pense qu’il y a des frères qui ont eu une vie bien plus dure, et plus longue aussi, comme Zsadiste ou Vishous p.ex. et qui ont surmonté des épreuves bien plus dures. Mais bon, admettons, John est jeune encore.   Lire la suite

J.R. Ward – L’Amant Vengeur (tome 7)

Titre original : Lover Avenged (Black Dagger Brotherhood, book 7)

Mon appréciation : 7,5/10

Ce volume est le premier à être centré sur un personnage qui n’est pas un « frère » à proprement parler mais qui appartient simplement à l’entourage de la confrérie. Il s’agit de Rehvenge, le frère de Bella et donc beau-frère de Zsadiste.

Au centre : Rehvenge

Rehvenge est un homme à éviter. Non seulement en raison de son travail – il gagne son argent grâce aux drogues, aux filles et ses boites – mais surtout parce qu’il est à moitié sympath. Cette race est crainte par les vampires, en raison de leurs pouvoirs psychiques et de leur besoin de violence. Tout sympath doit être dénoncé et exilé dans une colonie au Nord de Caldwell. Jusqu’ici, Rehvenge est parvenu à garder le secret de sa double-nature, en prenant des drogues qui endorment son coté sympath et en mentant, même à sa propre sœur.

Seulement, son secret est mis en danger. D’un côté, il est menacé par la princesse des sympaths qui lui fait du chantage depuis vingt-cinq ans, le contraignant à la servir en argent et en nature, et de l’autre côté par un vampire qui est au courant de sa double-nature et souhaite en tirer profit.   Lire la suite

J.R. Ward – L’Amant consacré (tome 6)

Titre original : Lover Enshrined (Black Dagger Brotherhood Book 6)

Mon appréciation : 8/10

Ce sixième volume de la série renoue avec le rythme, l’ambiance menaçante et le suspense des premiers tomes. Après deux tomes moins intenses (surtout le cinquième), on est ravi de retrouver, dès les premiers chapitres, l’essence même de ce qui fait cette saga.

Ce volume est d’ailleurs indispensable puisque certains évènements, tous effrayants, changeront aussi bien la confrérie que la société des « lessers» (éradiqueurs en VF).

 

Au cœur de l’histoire se trouve Phury (Fhury en VF)

Au centre de l’histoire : Phury, le frère jumeau de Zsadiste, celui des frères qui se refuse toute vie personnelle, qui rejette tout bonheur, comme s’il cherchait toujours une croix à porter.

Enfant, Phury vivait dans l’ombre de son jumeau enlevé. Puis, après la transition il a passé un siècle à chercher son frère, après avoir fait vœu d’abstinence. Pour libérer Z. de l’esclavage il a sacrifié une jambe. Depuis, il vit dans l’attente du bonheur de Z., mais comme une partie de Z.est mort, malgré son bonheur avec sa shellane, Z – et donc Phury – ne pourra jamais être complètement heureux et apaisé.

Aujourd’hui, Phury est convaincu d’être maudit et agit en fonction : de façon systématiquement autodestructrice.   Lire la suite

J.R. Ward – L’amant délivré (tome 5)

Titre original : Lover Unbound (Black Dagger Brotherhood book 5)

Mon appréciation : 6,5/10

L’amant délivré est, pour moi et jusqu’ici, le « raté » de la série.

Le personnage au centre de l’intrigue est cette-fois ci Vishous (Viszs dans la VF) et sa rencontre avec le Dr. Jane Withcomb, une humaine chirurgienne – dont il tombera amoureux.

 

L’intrigue : V et Jane

Au début du livre, V. est grièvement blessé lors une altercation avec les lessers (éradiqueurs en VF) et avant que ses frères ne soient avertis il est transporté dans un hôpital humain. Bien évidemment, ses particularités ne manquent pas d’attirer l’attention de ses médecins – dont Jane, le chirurgien de garde, qui l’opérera.

Ce livre nous transporte également dans le passé de V. et nous apprenons qui étaient ses parents : son père était le frère le plus impitoyable qui semble avoir existé, on l’appelait simplement « the Bloodletter ». Avant sa transition, et un court moment après, V. a vécu et grandi dans un camp de guerriers géré par son père et cette expérience lui a appris la cruauté, comment survivre à tout prix, comment cacher ses sentiments…. Ces quelques années l’ont marqué profondément – aussi bien physiquement que psychologiquement.

Incapable d’avoir une relation normale avec les femmes en raison de ses penchants sadiques, V. a abandonné toute idée de trouver sa shellan (shellane).    Lire la suite