Karine Giebel – Meurtres pour rédemption

Titre original : Meurtres pour rédemption

Mon appréciation : 6,5/10

Ce livre – un des premiers de l’auteure – est extrêmement complet et j’ai eu beaucoup de difficultés à lui accorder une « note » ; ce roman relate l’histoire d’une très jeune criminelle, emprisonnée à vie avec une peine de sûreté si longue qu’elle n’a aucun espoir de sortir de prison. Jusqu’à ce qu’on lui offre un choix.

Si la première partie du roman – très « orange ist the new black » – est réussie, la deuxième partie m’a bien moins convaincue.

 

Une intrigue complète et imprévisible

Ce roman est long, non en pages (aussi, tout de même 988 en format poche) mais en contenu.

Marianne n’a que vingt ans et pourtant, elle est en prison sans espoir d’en ressortir un jour. Elle ne connaît que cet univers  et son caractère difficile à contrôler lui rend ce séjour encore plus difficile.

Entre humiliations et brutalités, haine et survie, les gardiens comme les détenues se confrontent dans un huis clos morose. Et très clos.   Lire la suite

Sire Cedric – Avec tes yeux

Titre original : Avec tes yeux

Mon appréciation : 7/10

Un roman qui affirme haut et fort appartenir au genre « horreur » – cela fait du bien.

Venant d’un autre auteur comme Sebastian Fitzek p.ex. le même roman aurait été considéré comme un roman suspense, mais Sire Cedric est différent. Il assume. Le genre n’est pas mort !

Le livre lui-même est plutôt réussi. Il aurait pu aller encore plus loin mais « Avec tes yeux » peut faire frissonner et c’est ce que nous en attendons.

Ici, nous voulons avoir peur et non connaître l’issue (qui est d’ailleurs également plutôt réussi). Le chemin est le but, pourrait-on dire de façon un peu inconvenante.

 

Résumé de l’histoire :

Thomas fait des cauchemars terribles – des rêves qui peuvent le surprendre à tout moment, même en journée, et qui ressemblent à des visions, des visions atroces. Il semble se trouver dans la peau d’un monstre à visage humain qui torture une jeune femme avant de la tuer de la pire des façons.

S’agit-il d’hallucinations ou est-ce la réalité ?

Une consultation chez un hypnotiseur aggrave la situation et la vie de Thomas devient infernale.  Lire la suite

Nele Neuhaus – Im Wald

Titre original : Im Wald (pas encore disponible en VF)

Mon appréciation : 7/10

Nele Neuhaus confirme avec « Im Wald » – déjà la huitième enquête du Duo Pia Kirchhoff – désormais Sander – et Oliver von Bodenstein et dont le titre se traduirait par « Dans les Bois » – qu’elle est une écrivaine constante. Ce livre nous offre un nouveau plaisir de lecture, même s’il n’arrive pas à nous décoller du canapé. Il se lit avec plaisir et le suspense est au rendez-vous.

Une petite particularité nous attend toutefois puisque Oliver von Bodenstein sera touché de près par cette enquête ce qui mettra son impartialité comme son calme à rude épreuve. Revivre de mauvais souvenirs d’enfance peut ébranler même le plus stoïque des policiers.

 

Résumé de l’intrigue :

Dans un petit camping vide de touristes qui ne rentreront que l’été une explosion se fait entendre et le feu dévore en quelques minutes un camping-car.

Dans les décombres on découvre un cadavre. Un homme. Ce n’était pas un accident puisque l’explosion a été provoquée et la victime enfermée sciemment.

Pendant que les policiers commencent leur enquête, un nouveau meurtre surprend tout le monde : une vieille femme, mourante qui plus est, vient d’être étranglée dans son centre médicalisé. Le meurtrier devait parfaitement bien connaître ses habitudes – mais surtout être très pressé de voir la vieille dame mourir. Que savait-elle donc qu’elle aurait pu divulguer ? Et pourquoi justement maintenant ? Quel est ce secret que le village tout entier semble vouloir ignorer ?  Lire la suite

Luca D’Andrea – La sostanza del male

Titre original : La sostanza del male

Mon appréciation : 8,5/10

Un EXCELLENT premier roman. Une véritable découverte et déjà un style bien personnel.

Guettez sa sortie en langue française !!!

La sostanza del male (qui se traduit littéralement vaguement par « la substance du mal ») est un livre qui se situe entre le policier et le livre suspense avec une touche bien sensible de drame personnel, le tout dans le froid d’un petit village du tyrol.

Mais cela ne vous dit pas grand chose, alors….

 

RESUME de l’intrigue :

A première vue, ce livre peut sembler moyennement passionnant : un reporteur, Jeremiah Salinger que tout le monde n’appelle que par son nom de famille, sa femme et sa fille se rendent dans le village d’enfance de son épouse. Ici tout semble si idyllique – les montagnes, un paysage à couper le souffle, les habitants si folkloriques et leur rudesse, tout attire Salinger qui a le coup de foudre pour ce petit coin de paradis. Bien évidemment, un tel village a son histoire, ses drames, comme ce terrible massacre d’il y a trente ans dont personne ne parle et ne veut parler … mais aujourd’hui, il n’y a que ces hommes et femmes durs qui vivent une vie simple mais remplie d’aventures quotidiens.

Salinger et son partenaire décident de faire une série de reportages sur ces héros du quotidien mais un drame effroyable fera chavirer la vie du reporteur. S’il s’en tire physiquement indemne, psychologiquement il n’est plus le même.

Pour oublier et avancer, il s’intéresse à ce massacre vieux de trente ans dont il a entendu parler, mais il est loin d’imaginer ce qu’il va réveiller. La bête qui sommeille dans les montagnes enneigées n’est peut-être pas morte et peut encore faire des victimes.

Lire la suite

Sarah J. Maas – A Court of Mist and Fury

Titre original : A Court of Mist and Fury (pas encore disponible en VF)

Mon appréciation : 10/10

Après A Court of Thorns and Roses j’admets que j’étais réticente à ouvrir le deuxième tome.

Comment pouvait-il me passionner autant ? Impossible.

C’est ce que je pensais. Pourtant ce tome est meilleur encore, plus prenant, plus incroyable, dans chaque détail.

Parfait.

Lire la suite

M.C. Beaton – Agatha Raisin et la Quiche Fatale

 

Titre original : Agatha Raisin and the Quiche of Death

Mon appréciation : 6,5/10

C’est un de ces livres : au niveau littéraire ou imaginaire, on n’est que peu impressionné, mais il y a ce « petit quelque chose » qui fait qu’on a tout de même aimé et qu’on a envie de lire la suite.

Il s’agit là d’un ressenti purement subjectif ! Je n’aurais donné qu’un 6/10 sans cela, mais ce demi-point est pour le plaisir de lecture qui m’a littéralement surpris.

Car si cette première enquête d’Agatha Raisin est très amusante, elle n’est ni prenante, ni inquiétante ni même mystérieuse, rien de tout cela. Les environs sont également du « déjà lu », l’héroïne un personnage plutôt antipathique, et les références à Agatha Christie volontairement évidentes.

Pourtant, malgré tout cela, j’ai immédiatement débuté la lecture du tome 2…

 

L’intrigue :

Agatha Raisin est une quinquagénaire qui vient de vendre son agence de communication pour réaliser son rêve : vivre dans un petit cottage dans les Cotswolds !

Après une vie trépidante à Londres, avec des défis professionnels au quotidien, une autorité naturelle Agatha se retrouve devant un nouveau défi : s’adapter à la vie campagnarde où elle n’est qu’une « nouvelle »…. S’intégrer, voilà ce qu’elle veut faire, devenir « quelqu’un » dans ce petit village de Carsely…   Lire la suite

Bernard Minier – N’éteins pas la lumière

Titre original : N’éteins pas la lumière

Mon appréciation : 6/10

« N’éteins pas la lumière » est un roman que j’ai trouvé plutôt décevant, peut-être parce que mes attentes étaient trop élevées après l’oppressant « Glacé »le premier roman de l’auteur), peut-être aussi que la très forte ressemblance de la première moitié du livre avec l’excellent « Juste une ombre » de Karine Giebel dessert l’ensemble (j’y reviendrai brièvement). Le fait est que finalement le tout me semblait un peu fade.

Toutefois, ce thriller reste très bien écrit et pour ceux qui n’ont pas lu Giebel, il sera certainement bien plus impressionnant

L’intrigue

Christine Steinmeyer, animatrice radio à Toulouse, se prépare pour passer son premier Noël avec les parents de son fiancé lorsqu’elle reçoit un courrier émanant d’une femme qui annonce son suicide. Ce message semble avoir atterri dans sa boite-aux-lettres par erreur et elle tente tout de même rapidement de retrouver au moins le véritable destinataire, mais sans succès, et la pression de la rencontre avec ses futurs beaux-parents fait que finalement elle abandonne ses recherches qui semblent de toute façon voués à l’échec.

Le lendemain toutefois, en direct dans son émission radio, elle est accusée par un auditeur d’avoir laissé une femme mourir… Et ce n’est que le début, elle reçoit des menaces, des incidents étonnants se multiplient, comme son chien qui disparaît pour réapparaitre blessé dans le local poubelles, et lentement toute l’existence de Christine s’écroule parce qu’elle ne parvient pas à identifier son harceleur ni à se défendre et évidemment, personne ne la croit.   Lire la suite

Michael Connelly – The Crossing

 

Titre original : The Crossing (pas encore disponible en français*)

Mon appréciation : 7/10

« The Crossing » fait partie de la série des « Harry Bosch », un des caractères récurrents de l’auteur, mais il met également en scène Mickey Haller, qui est mo personnage préféré de Michael Connelly.

Ce roman est très agréable à lire, il est peut-être un peu moins dense que les autres tomes de la série, un peu moins sombre même, mais la fluidité permet de prendre un réel plaisir en suivant le désormais retraité Harry Bosch qui, pour la première fois, franchit la barrière infranchissable, la limite vers le côté obscur : il travaille pour un avocat de la défense, son demi-frère Mickey Haller.

 

L’intrigue :

Harry Bosch tente de s’accommoder du mieux qu’il peut de sa retraite forcée, mais il n’est plus lui-même. Peut-être est-ce pour cela qu’il se laisse finalement tenter par son demi-frère qui lui demande de jeter un coup d’œil sur le dossier d’un de ses clients qu’il pense sincèrement innocent.

Ce client est un homme qui a un casier, mais qui s’est tenu tranquille pendant plus de dix ans, qui a une famille, des enfants.

Seulement, son ADN a été retrouvé sur et même dans le corps de la victime d’un meurtre atroce, une femme battue violemment à mort.   Lire la suite

Karen Chance – Reap the Wind (tome 7)

Titre original : Reap the Wind (Cassandra Palmer, book 7) – pas encore disponible en VF*

Mon appréciation : 4/10

Ce septième tome de la série « Cassandra Palmer) ne m’a pas convaincue. Après le précédent volume, déjà fort décevant, nous n’avançons guère plus dans « Reap the Wind » sauf que le chaos général augmente de façon exponentielle.

 

Je vais tenter de vous résumer l’intrigue :

Vous vous en doutez, ce n’est pas chose aisée. Cassandra doit impérativement sauver Pritkin, et pour contrecarrer le sort qui lui a été jeté elle devra remonter dans le temps pour rattraper son âme qui traverse les âges. Elle doit se hâter pour cela, avant que celle-ci ne traverse la vie de Pritkin pour s’éteindre à jamais.

Le reste de l’histoire se compose de combats hystériques, personnages ahuris, paniqués, surpris, vicieux, méchants (etc.), voyages dans le temps incompréhensibles et désordonnés et un énorme désordre général.

Lire la suite

Arlette Cousture – Elise

Titre original : Elise (Les filles de Caleb, tome 3)

Mon appréciation : 5/10

Ce dernier volume de la trilogie ne m’a pas vraiment convaincue. Il n’était pas mauvais, loin de là, mais j’avais comme l’impression que l’âme qui portait les deux premiers tomes n’y était pas.

On m’avait déjà prévenue qu’ « Elise » n’était pas aussi réussi que les deux premiers, mais je ne pensais pas que la différence serait aussi notable.

 

L’histoire

reste plutôt dans la lignée des tomes précédents, puisque nous suivons Elise, la fille de Blanche.

Mais, dès le début, on s’aperçoit d’une sorte de rupture. Là où « Blanche » (volume 2) emboitait doucement le pas à « Emilie » (volume 1), prenant le relais de façon à ce que l’on retrouve et suive tous les protagonistes que l’on avait rencontré auparavant, avec « Elise », c’est bien plus abrupt.  Lire la suite