Brandon Sanderson – L’Empire ultime (Fils des brumes T1)

Titre original : Mistborn (Mistborn series, book 1)

Mon appréciation : 8/10

 

« L’empire ultime » est le premier volume de la trilogie des « Fils des brumes ».

L’ambiance générale de cet excellent roman fantasy est lugubre et désenchantée : le monde est noyé sous les cendres ; le peuple est opprimé et terrorisé depuis si longtemps qu’il ne se rebelle même plus et tient sa condition comme acquise … jusqu’à ce qu’un « fils des brumes » décide qu’il faut essayer l’impossible et renverser l’empire.

Schématique assez classique, mais l’univers créé dans cette série est complexe, laissant deviner dès le premier volume qu’il y a bien plus qui se cache dans les brouillards de la nuit.

Mais plus précisément, voici le résumé de …

Lire la suite

Brandon Sanderson – Le Puits de l’Ascension (Tome 2)

Titre original : The Well of Ascension (Mistborn, Book 2)

Mon appréciation : 7,5 /10

Ce deuxième volume de la trilogie des « fils des brumes », maintient le rythme du premier tome et surprend même par son réalisme (toute proportion gardée, n’oublions pas qu’il s’agit d’un livre fantasy).

Si vous venez de tomber sur ce commentaire et que vous n’avez pas encore lu le premier roman, je vous invite à vous reporter sur mon commentaire concernant « L’empire ultime ».

 

L’intrigue de ce deuxième volume :

Vin, Elend et les survivants du groupe de Kelsier ont donc vaincu le Seigneur Maître. Le deuil de Kelsier est difficile et prendre sa place s’avère impossible, d’autant plus que Kelsier est devenue une légende à lui tout seul.

Mais il faut aller de l’avant et Elend prend, presque naturellement, la couronne afin d’aider le peuple meurtri bien qu’il soit très loin d’être à l’aise dans ce rôle. Le jeune homme a des idées très précises quand il s’agit d’améliorer la gestion de l’Empire – mais bien peu d’expérience.    Lire la suite

Brandon Sanderson – Le Héros des Siècles (Tome 3)

Titre original: The Hero of Ages

Mon appréciation : 7,5/10

Le « Héros des Siècles » constitue une très belle conclusion d’une trilogie pleine d’imagination. Les pièces du puzzle s’emboitent, celles qu’on avait déjà placées dans notre esprit forment l’image tant attendue, celle de la fin d’un monde.

 

Mais d’abord un petit résumé de ce troisième tome:

A la fin du premier tome, le Seigneur Maître a été vaincu et tué par Vin qui espérait ainsi libérer le monde de son oppressante tyrannie. Bien mal lui en a pris, puisqu’il s’avérait dès le deuxième volume de la trilogie qu’il n’était pas aussi mauvais qu’il paraissait ; et c’est un peu un suivant ses traces (vaguement) que Vin a, bien involontairement, libéré Ruin au puits de l’ascension (Well of Ascension), condamnant par-là la terre à une lente mort sous les cendres, les brumes et les tremblements de terre.

Au début de ce troisième et dernier roman, nous retrouvons nos amis un an plus tard. Elend maîtrise de mieux en mieux les pouvoirs de fils des brumes (Mistborn) reçu au puits de l’ascension alors que Vin est effondrée face à un monde mourant qu’elle a condamné par son erreur de jugement.

Les provinces ont déjà disparues sous les cendres et il est impensable que les hommes puissent survivre sous les cendres qui tombent dru, les brumes envahissent le jour et qui tuent … plus d’un an encore. Après, ce sera la fin. La fin de tout.    Lire la suite