David Rathgeber – babycook book

 

Titre original : babycook book

Mon appréciation : Indispensable pour les mamans (ou papas) qui sont nul(le)s en cuisine mais souhaitent offrir une bonne cuisine « faite maison » à leur bébé

Aujourd’hui je vais vous proposer quelque chose de très différent, mon commentaire sur un livre de cuisine. Vous n’en verrez pas beaucoup, probablement plus jamais, alors profitez-en !

Je suis une (très) mauvaise cuisinière et je ne fais même pas semblant. Je l’admets, je vais au plus simple et sans micro-ondes je suis un peu perdue.

Mais quand on a un bébé, on tient à VRAIMENT faire les choses soi-même, à utiliser des ingrédients frais pour lui faire découvrir les gouts (avec le mince espoir qu’il en aura plus que soi-même), surveiller son alimentation, lui proposer des repas sains et équilibrés.

Qu’arrive-t-il alors ??  

Vous faites l’acquisition du fameux « Babycook » (ou similaire), cet appareil dans lequel vous jetez vos légumes (lavées et épluchées tout de même), puis vous tourner un premier bouton pour cuire, puis un deuxième bouton pour mixer, toujours avec le même appareil.

Pratique. Parfait pour faire vous-même la cuisine à votre petit bout.

Peut-être avez-vous-même réalisé fièrement une première purée de carottes dès le premier jour. Seulement, vous voilà devant un vrai problème : que faire maintenant ? Les carottes, c’est bon. Mais encore ???

Ce qu’il vous faut, c’est des idées.

Ce qu’il vous faut, c’est le « babycook book » !

Si vous êtes comme moi et que vous ne savez pas cuisiner, ni même lire des livres de cuisine, remplis de mots savant (« coupez en julienne » – et pourquoi pas en paulienne ? – « réservez » – comment ça, il faut appeler qui ? – « faites blanchir » – à quelle fin, ce n’est pas destiné à Michael Jackson??), bref, si vous êtes NULS en cuisine, mais capable d’utiliser le Babycook, le babycook book EST FAIT POUR VOUS !!!

Il est plein d’idées de recettes, très faciles, on vous dit tout. Comment éplucher, comment mettre dans le bac, quel niveau, que prendre, combien. C’est d’une simplicité enfantine.

J’ai adoré. Je me sentais cuisinière. Je congelais même mes petits plats et j’expérimentais désormais toute seule !

J’ai pris confiance et je me disais qu’au fur et à mesure que je réalise les recettes, que j’invente les miens, je vais peut-être apprendre à cuisiner, du moins un peu … (qui sait ?).

Les diverses recettes indiquent les variantes qu’on peut réaliser selon l’âge de l’enfant, c’est donc vraiment ludique. Et, oh miracle, mes résultats ressemblaient souvent assez à l’image !

 

Petit plus :

Il y a un tableau qui rappelle l’âge d’introduction des aliments lors de la diversification qui facilite énormément cette dernière.

 

Petit moins :

J’aurais apprécié un index par ingrédients (du genre « tiens, il me reste de la courge, que puis-je faire avec »).

 

Dans l’ensemble, un livre indispensable pour celles (ceux) qui débutent leur carrière de cuisinières avec leur bébé.

 

Petit avertissement à ceux qui savent cuisiner : ceux-là n’ont nul besoin de ce livre!

Je pense que le babycook book est superflu si vous avez l’habitude de faire la cuisine et savez associer les saveurs (notez comme je m’exprime bien « associer les saveurs »! Joli, non? Bientôt je vais vous souhaiter une « bonne dégustation »! Mais pas encore. J’en reste au vulgaire « Bon appétit », et j’utilise le mot vulgaire sciemment).

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *