Iny Lorentz – La catin tome 6 (Die List der Wanderhure)

Titre original : Die List der Wanderhure (Band 6)

Mon appréciation : 5,5/10

« Die List der Wanderhure », dont la traduction littérale serait « La ruse de la catin », est le sixième volume à être publié mais se situe chronologiquement après le volume 3, (« le testament de la catin ») – et est tout simplement décevant.

L’histoire est fade, du moins elle ne parvient pas à décoller, et j’ai eu des instants d’intense ennui au cours de la deuxième moitié – j’étais vraiment ravie d’en arriver au bout.

Avant de vous dire, pour quelle raison ce tome m’a tant ennuyée, venons-en à l’intrigue :

L’intrigue :

Comme je vous l’indiquais, ce tome se situe chronologiquement entre le tome 3 et 4 de la série. C’est le seul tome dans lequel Marie et Michel vivront une aventure en commun.

Au fond d’une forêt, un couvent est attaqué par d’étranges chevaliers, portant l’insigne d’une croix ressemblant à un marteau. Ils n’hésitent pas à tuer des sœurs et de se servir de la torture, tout cela pour que la mère supérieure Isabelle de Melancourt leur dévoile le secret de ses ancêtres : le lieu où a été caché le Graal, ramené par Raoul de Melancourt.

Heureusement, une jeune sœur, qui vient d’être promise par son père à un chevalier et sera amenée à déposer le voile, parvient à s’enfuir et comme l’hasard le veut, elle tombera sur Marie et Michel, comme d’ailleurs sur son propre fiancé. Ensemble ils parviendront à libérer le couvent et, accompagnés d’Isabelle de Melancourt, ils se lanceront à la poursuite des étranges chevaliers malveillants pour retrouver la coupe du Christ avant lui….

Mon avis :

Le début et réussi, l’attaque du couvent, Marie et Michel qui se rendent à Nuremberg, la rencontre entre les protagonistes, je dirais que la première moitié du roman est presque au niveau des autres volumes avant de s’effondrer dans une poursuite qui se tire inutilement en longueur.

Les personnages sont typiques pour la série : encore une fois nous rencontrons un « méchant » ultra-méchant et cruel qui sera opposé à nos héros.

L’idée d’introduire le mythique Graal dans la série me laisse dubitative et de fait tout se transformera rapidement à un banal jeu de piste bien trop convenu. Mais bon, les intrigues n’ont pas à se conformer à mon bon vouloir.

Ce qui m’a vraiment déplu dans ce volume, c’est qu’à partir de la moitié du livre l’ennui s’abat sur le lecteur, tout se ressemble. Les deux groupes se suivent et se pourchassent, et voilà.

Globalement, ce tome n’apport strictement rien de nouveau à la série – alors qu’on attendait justement bien plus d’une réunion du couple Michel et Marie dans une aventure commune !!

La volonté des auteurs était justement de laisser le couple Michel et Marie s’unir dans une quête, ce qui était certainement une bonne idée, mais je pense qu’une autre inspiration a gâché cette idée de départ : deux des autres personnages principaux proviennent du film télévisé « La vengeance de la catin », à savoir Isabelle de Melancourt et Nepomuk le commerçant itinérant, et en raison de la présence de ces personnages le couple phare n’a plus sa place dans l’histoire. A vouloir utiliser des éléments qui ne proviennent pas de leur propre esprit, les auteurs se sont involontairement écartés de leur idée de départ.

Maintenant, il peut aussi simplement s’agir d’un « raté », d’autant plus que le tome précédent (« Töchter der Sünde ») était à mon avis le meilleur de la série, et souvent le volume suivant fait retomber la pression.

Peu importe la raison. Après une première moitié plutôt réussie, ce tome était difficile à terminer. Tout était prévisible, rien de nouveau, ni dans les caractères ni dans l’intrigue. Je me suis ennuyée pendant 200 pages et était ravie d’en arriver à la fin totalement prévisible.

 

Dans la série de « la catin » sont actuellement disponibles :

  1. La catin / Die Wanderhure :
  2. La Châtelaine / Die Kastellanin :
  3. Le testament de la catin / Das Vermächtnis der Wanderhure :
  4. Die Tochter der Wanderhure (littéralement « la fille de la catin » – pas encore traduit en français  
  5. Töchter der Sünde (littéralement « Filles du Péché ») – pas encore traduit en français  
  6. Die List der Wanderhure (littéralement « la Ruse de la catin ») – pas encore traduit en français)

L’ordre CHRONOLOGIQUE de ces tomes est toutefois différent, puisque le dernier tome « Die List der Wanderhure » se situe chronologiquement entre « Le testament de la catin » et « Die Tochter der Wanderhure« .

Petite information : le livre intitulé « Die Rache der Wanderhure » (qui se traduirait par « la vengeance de la catin) n’est PAS D’UNE SUITE, contrairement à ce que l’on peut croire. Ce livre se base sur le scénario du téléfilm, lui-même inspiré du deuxième tome de la série!!!

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *