Nele Neuhaus – Im Wald

Titre original : Im Wald (pas encore disponible en VF)

Mon appréciation : 7/10

Nele Neuhaus confirme avec « Im Wald » – déjà la huitième enquête du Duo Pia Kirchhoff – désormais Sander – et Oliver von Bodenstein et dont le titre se traduirait par « Dans les Bois » – qu’elle est une écrivaine constante. Ce livre nous offre un nouveau plaisir de lecture, même s’il n’arrive pas à nous décoller du canapé. Il se lit avec plaisir et le suspense est au rendez-vous.

Une petite particularité nous attend toutefois puisque Oliver von Bodenstein sera touché de près par cette enquête ce qui mettra son impartialité comme son calme à rude épreuve. Revivre de mauvais souvenirs d’enfance peut ébranler même le plus stoïque des policiers.

 

Résumé de l’intrigue :

Dans un petit camping vide de touristes qui ne rentreront que l’été une explosion se fait entendre et le feu dévore en quelques minutes un camping-car.

Dans les décombres on découvre un cadavre. Un homme. Ce n’était pas un accident puisque l’explosion a été provoquée et la victime enfermée sciemment.

Pendant que les policiers commencent leur enquête, un nouveau meurtre surprend tout le monde : une vieille femme, mourante qui plus est, vient d’être étranglée dans son centre médicalisé. Le meurtrier devait parfaitement bien connaître ses habitudes – mais surtout être très pressé de voir la vieille dame mourir. Que savait-elle donc qu’elle aurait pu divulguer ? Et pourquoi justement maintenant ? Quel est ce secret que le village tout entier semble vouloir ignorer ? 

Plus les policiers avancent dans leurs recherches, plus un vieux drame revient à la surface, celui de la disparition d’un petit garçon en 1972 dont le corps n’a jamais été retrouvé.

Est-ce que cette ancienne affaire est liée aux meurtres – ou est-ce que Oliver von Bodenstein est trop personnellement impliquée pour garder la distance nécessaire – car le jeune garçon qui avait disparu jadis était alors son meilleur ami, et jusqu’à aujourd’hui Oliver von Bodenstein se sent coupable d’avoir préféré laisser son ami seul cet après-midi fatidique…

Pia Sander, de son côté, commence à douter de son chef….

L’ambiance est donc tendue au sein de l’équipe.

Puis, lentement les fils se dénouent, nous les suivons pour découvrir ce qui relie tout.

 

Mon avis :

Il s’agit d’un bon roman de Nele Neuhaus qui n’apporte néanmoins rien de nouveau. Même si le fait qu’Oliver von Bodenstein soit ébranlé et mentalement épuisé ajoute un peu de couleur, il n’y a rien d’extravagant.

C’est un roman dans la ligne des précédents, avec suffisamment de personnages pour qu’on soit contraint de rester concentré…Heureusement cela reste dans la limite du supportable. Il est vrai que Nele Neuhaus a toujours eu tendance à multiplier personnages et figurants dans ses livres au point de frôler parfois la limite du « facilement lisible ». Ici, tout va bien.

Ce qui m’a manqué, et c’est plutôt étonnant, c’est un peu plus « d’authenticité » comme j’ai pu la trouver dans les autres romans, du typique du Taunus. Oui, je sais, c’est plutôt secondaire mais c’est un charme qui m’a manqué et ce alors même que nous croisons de vieux habitants et même le vieux prêtre du village et sa sœur.

L’enquête elle-même est bien ficelée, on tente de découvrir le coupable et s’amuse à échafauder des hypothèses.

Bref, un bon roman de la reine allemande du polar. Mais pas son meilleur.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *