Christine Warren – One Bite with a Stranger

Titre original : One Bite with a Stranger (Others, book 1)

Mon appréciation : 6/10

Et voilà encore un livre d’un «New York Times bestselling author » qui n’a pas encore été traduit en Français. Mais j’imagine que cela ne tardera pas puisqu’il s’agit du premier tome de toute une série.

Dans ce livre, le personnage central est Regina, une jeune femme qui vient de se séparer de son fiancé après qu’il l’ait trompée avec sa secrétaire. Pour lui changer les idées, ses amies lui préparent une soirée « fantasme », une soirée lors de laquelle l’un de ses fantasmes doit se réaliser, sous surveillance du groupe, bien évidemment. Regina, souhaitant y échapper, invente un fantasme irréalisable, celui d’être séduite et dominée par un vampire.

Lors de la soirée organisée par ses copines, elle est effectivement séduite par un homme particulièrement mystérieux, Dmitri Vidâme, seulement, ce n’est pas celui que ses amies avaient sélectionné pour jouer le « vampire » mais un véritable inconnu.  Et elle ne peut faire autrement, elle tombe amoureuse, sans savoir qu’il s’agit d’un puissant vampire né en 1199.  

Dans le monde de Regina, les vampires « n’existent pas » aux yeux du commun des mortels, ni les autres êtres surnaturels, et Regina ignore donc totalement qui est cet homme qui ne cesse de la réclamer comme « sienne ». Bien malgré elle, Regina se trouve mêlée à un différend qui oppose Dmitri à un ancien ennemi, et elle devra faire des choix qui risquent de changer sa vie.

Bref, une histoire assez conventionnelle, traitée cette-fois ci d’un point de vue charnel. Oui, ce livre est à déconseiller aux prudes, aux sages, aux chastes.

Quarante pour cent de ce roman sont consacrés aux ébats du couple, et à la domination exercée par Dmitri sur sa compagne qui s’exprime particulièrement sur ce terrain.

J’ai trouvé que ce livre était à la limite du pornographique, car si les relations intimes ne peuvent manquer dans ce type de roman, il n’en reste pas moins que nombreux sont les lecteurs qui, comme moi, listent ce genre de livres tout de même un peu plus pour l’histoire que pour le sexe. C’est une histoire d’équilibre – et ici le sexe noie l’histoire.

Ainsi, pour comparaison, dans un livre comme « Morsure Secrète » de Kresley Cole (en VO : A Hunger like no other), les relations charnelles sont prédominantes, mais l’histoire est très prenante et intimement liée aux rapports entre les héros (Emmaline et Lachlain, pour ceux qui l’ont lu). Surtout, les ébats sont un peu moins pornographiques … Oui, à coté de Christine Warren  et son couple Regina/Dmitri, Kresley Cole pourrait prendre le voile !

Toutefois, si l’histoire avait été exploitée un tout petit peu plus, je pense que ce livre aurait été très bon. On sent un potentiel, les caractères, en particulier Dmitri, sont intriguants. Cela reste donc un livre au dessus de la moyenne.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *